Où en est l’islam radical ? Rencontre avec Michaël Prazan et Yves Mamou le 3/03/2014

 

Lundi 3 mars 2014

à 20 h 30 au CBL

10, rue Saint-Claude Paris 3e

(M° St Sébastien-Froissart)

Frères musulmans et Hezbollah : où en est l’islam radical ?

L’islam radical au Moyen-Orient semble quelque peu malmené. Ses deux organisations principales, les Frères musulmans d’une part et le Hezbollah de l’autre, sont en perte de vitesse et soutiennent, qui plus est, des camps opposés en Syrie. Assistons-nous à leur déclin ou à une éclipse passagère, à moins qu’il ne faille voir dans le développement des différents groupes djihadistes la nouvelle expression de l’islam radical ?

Quel est l’impact de cette évolution sur la région ainsi que sur les différentes négociations en cours à Genève entre l’Iran et les 5 + 1, ou celles menées par John Kerry entre Israéliens et Palestiniens ?

Nous recevrons pour en parler, le lundi 3 mars à 20h30 au cercle Bernard Lazare, deux spécialistes de ces questions, Michael Prazan et Yves Mamou, qui publient chacun ces jours-ci un livre sur ces deux organisations.

Michaël Prazan, documentariste et journaliste, auteur notamment d’Einsatzgruppen, les commandos de la mort nazis (Seuil, 2010) et d’Une histoire du terrorisme 1945-2011 (Flammarion, 2012), a sillonné le monde arabe, l’Europe et les États-Unis deux années durant pour réaliser un documentaire diffusé en 2013 sur Fr3, La Confrérie, Enquête sur les Frères musulmans, et rédiger un livre sur le même sujet, Frères Musulmans – Enquête sur la dernière idéologie totalitaire (Grasset & Fasquelle, janvier 2014).

Yves Mamou, ancien journaliste à l’Expansion puis au Monde pendant plus de 30 ans, est l’auteur de plusieurs ouvrages dont notamment Israël : les maladies des religieux. Un regard décalé sur le conflit israélo-palestinien (Léo Scheer, 2012). Dans son dernier livre, Hezbollah, dernier acte (Plein jour, février 2014), il dissipe les mythes qui entourent cette organisation en mettant au jour les fondements de son action politique et militaire, tout en apportant des éclairages inédits sur son financement occulte.

◊ Entrée gratuite pour nos adhérents à jour de leur cotisation. PAF de 5 € pour les autres.