Mahmoud Abbas au Hamas : "J’ai le pouvoir de destituer le gouvernement"

Thème : Politique et société palestiniennes Après la victoire du Hamas

Ha’aretz
mis en ligne le 24 avril 2006

http://www.haaretzdaily.com/hasen/s...

Ha’aretz, 24 avril 2006

Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a déclaré lundi dans une interview qu’il avait la compétence nécessaire pour destituer le gouvernement nouvellement élu du Hamas, et a averti le gouvernement qu’il n’avait pas d’autre choix que de négocier avec Israël. "D’après la constitution, je dispose clairement de la compétence pour destituer un gouvernement, mis je ne souhaite pas m’en servir. Chacun doit savoir que de par la loi, je dispose de ce pouvoir", a déclaré Abbas dans une interview à CNN - Turquie enregistrée avant son arrivée dimanche à Ankara.

En réponse à une question sur l’éventualité d’une destitution du gouvernement du Hamas par Mahmoud Abbas, un haut responsable du Hamas a déclaré que le mouvement "ne resterait pas silencieux" et a menacé de ne plus respecter la trêve avec Israël. "Nous partirons, mais nous ne reconnaîtrons pas le régime politique palestinien. Nous ne participerons plus à aucune élection, nous passerons à la clandestinité, comme nous l’avons fait auparavant, et nous ne respecterons aucun accord ni aucune trêve, signés par quiconque. Si l’on nous fait tomber, cela coûtera cher à tout le monde. Nous espérons ne pas en arriver là". Ce responsable a requis l’anonymat, n’étant pas autorisé à aborder ce sujet avec les médias.

Mahmoud Abbas a également déclaré que le Hamas devait affronter les faits et négocier avec Israël, car sinon, le peuple palestinien serait affamé, les Etats-Unis et l’Europe ayant coupé leur aide économique du fait du refus du Hamas de reconnaître Israël et de renoncer à la violence. "Le Hamas doit affronter les faits et établir une communication avec Israël ", a-t-il dit. "Je crains que dans un avenir proche, la situation tourne à la tragédie. Il se pourrait que dans un délai très court, nous ayons à affronter une famine en Palestine". "Sans aide [internationale], nous ne pourrons pas tenir", a-t-il ajouté.

Abbas a fait part de sa détermination à travailler à une solution, avec ou sans le Hamas. "Le Hamas peut me soutenir, ou pas. Quand je trouverai une solution avec Israël, je la proposerai au peuple palestinien par référendum. Le peuple palestinien est au-dessus du Hamas et de tous les autres politiciens".