Le Hamas et al-Qaïda

Thème : Terrorisme Fanatismes, fondamentalismes Après la victoire du Hamas

Washington PostMa’an News Agency
mis en ligne le 13 mars 2007

Accusé par le N° 2 d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, de servir les intérêts américains pour avoir conclu l’accord de La Mecque et renoncé aux attentats suicides, le Hamas lui répond respectueusement en le rassurant : non, il n’a pas changé. L’agence de presse palestinienne Ma’an donne cependant une image quelque peu différente des relations entre les deux organisations islamistes, avec quelques détails fort intéressants. 2 articles pour nourrir la réflexion, mais qui ne sont rassurants ni l’un ni l’autre. A noter l’humour (noir et involontaire) de la dernière phrase du représentant du Hamas dans le second article.

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Sources : Wahington Post, Ma’an

2 articles du 12 mars 2007

1/ Washington Post, 12 mars 2007

Le Hamas souhaite toujours la destruction d’Israël

Gaza (Reuters) - Lundi, le groupe islamiste Hamas a rejeté les critiques à son égard émises par le n° 2 d’al-Qaïda, et affirmé qu’il était toujours voué à la destruction d’Israël, malgré l’accord [de La Mecque] de partage du pouvoir avec le Fatah.

"Nous ne renierons pas nos promesses faites à Dieu de continuer sur la voie du Jihad et de la résistance jusqu’à la libération de la Palestine, de toute la Palestine", a dit le Hamas dans une déclaration, en parlant clairement d’Israël comme des territoires palestiniens.

Dans un enregistrement audio posté dimanche sur Internet, Ayman al-Zawahiri accusait le Hamas de servir les intérêts américains en ayant accepté de respecter les accords passés précédemment avec Israël à l’occasion d’un accord de gouvernement d’union avec le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas sous les auspices des Saoudiens.

Cet accord de coalition ne répond pas aux exigences du Quartet (Etats-Unis, Union européenne, ONU et Russie) concernant la reconnaissance d’Israël ; la renonciation à la violence et le respect des accords provisoires existants.

Pour Zawahiri, l’accord de La Mecque, qui a apporté un certain calme après plusieurs semaines de violences inter-palestiniennes, où plus de 90 Palestiniens ont été tués, fait partie d’une tentative par Washington de détourner la colère des musulmans, par son attitude pro-israélienne.

"Il s’agit d’une manoeuvre américaine pour frapper la résistance jihadiste contre la campagne des Croisés et des sionistes. L’Amérique voulait une solution de pacotille à la question palestinienne pour ôter aux musulmans leur plus grande cause de haine (contre les Etats-Unis)", a-t-il dit.

Zawahiri accuse également le Hamas d’avoir abandonné la tradition des attentats suicides pour des raisons politiciennes : "Ils ont renoncé aux opérations de martyrs ... pour un gouvernement qui se paie de mots dans les palaces."

Le Hamas a tué près de 300 Israéliens par 58 attentats à la bombe, après le début de la deuxième Intifada en 2000. Son dernier attentat suicide en Israël remonte à 2004.

Dans sa déclaration, le Hamas affirme qu’il continue d’être "un mouvement de résistance et de candidats au martyre", et que "ses principes ne changeront jamais. Les récentes déclarations de Zawahiri sont fausses... Notre stratégie, c’est la résistance. Quand et comment ? Cela dépendra de la situation et de l’analyse que nous en ferons."

"Alors, soyez assurés, Dr Ayman, et tous ceux qui aiment la Palestine comme vous-même, que le Hamas est toujours le groupe que vous avez connu quand il a été fondé, et qu’il n’abandonnera jamais sa voie."

Le Hamas a précisé que sa décision de se présenter aux élections de janvier 2006, qui l’ont porté au pouvoir, et l’accord avec le Fatah du mois dernier "ne sont intervenus que pour préserver l’intérêt suprême du peuple palestinien."

Les dirigeants du Hamas ont offert une trêve à long terme avec Israël, en échange d’un Etat palestinien viable en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. L’une des clauses de sa charte fondatrice appelle à la destruction de l’Etat juif.


2/ Ma’an News, 12 mars 2007

www.maannews.net/en/index.php?opr=S...

Un site web du Hamas attaque Ayman Zawahiri, n° 2 d’al-Qaïda

Khan Younis (bande de Gaza) - Le responsable de palestinedialogue.net, l’un des sites web les plus importants du Hamas, qui se présente comme "Dr Othman", accuse le Dr Ayman Zawahiri, n° 2 d’al-Qaïda, d’être derrière l’élimination du premier groupe palestinien affilié à al-Qaïda et du renvoi de tous les Palestiniens qui travaillaient pour les institutions de Ben Laden partout ailleurs.

Pour Othman, quiconque connaît Zawahiri sait que cet homme a été derrière le renvoi planifié de tous les Palestiniens pour les remplacer par des Egyptiens. Le Dr Othman ajoute que certaines de ces nouvelles recrues égyptiennes appartiennent aux services secrets égyptiens.

Othman affirme encore que Zawahiri avait pour habitude de tromper Ben Laden en lui disant qu’il disposait de certains groupes qui opéraient en Palestine. Puis, quand des palestiniens ont contacté Ben Laden, celui-ci a refusé de les engager, se fondant sur les informations transmises par Zawahiri, qui étaient totalement fausses. Zawahiri avait également des accords avec les renseignements égyptiens, dont la remise de certains à l’Egypte en échange de proches de Zawahiri, ajoute Othman.

Othman affirme également que Zawahiri déteste les Palestiniens et le Hamas depuis dix ans, quand il est devenu le n° 2 d’al-Qaïda. Il faisait d’ailleurs part de sa haine du Hamas à ses proches. "Il n’a jamais essayé de comprendre que le Hamas est un immense mouvement, qu’il compte effectuer des changements, et que ses partisans sont inspirés par le grand Islam", écrit-il.

Le Dr Othman ajoute : "Si Zawahiri comprend quelque chose à la politique, il devrait jouer le jeu de toutes les façons, et pas seulement le jeu des armes. C’est notre grand prophète Mahomet qui nous l’a appris." Il demande aussi à Zawahiri de respecter les autres quand il parle d’eux. Othman s’adresse à Zawahiri : "Nous vous respecterons quand vous arrêterez d’attaquer le Hamas, qui est en train de faire une révolution en Palestine. Et quand il arrêtera de soutenir les Juifs et arrêtera d’inciter à la haine contre le Hamas. Il aurait mieux valu qu’il se taise plutôt que de jeter ces mots sur le Hamas."

Et Othman termine en écrivant : "Les gens aimaient al-Qaïda parce qu’ils avaient lancé une guerre contre les Etats-Unis, qui soutiennent les occupations de la Palestine, de l’Afghanistan et aujourd’hui de l’Irak, mais cela est terminé depuis qu’al-Qaïda a frappé des gens innocents dans les hôtels d’Amman [1]. Des gens, dont nous rencontrons encore les familles pour leur présenter nos condoléances. Ce qui s’est passé à Amman témoigne de l’aveuglement de Zawahiri et de son groupe armé, qui ne fait pas de différence entre les gens."