La critique de Netanyahu par un responsable de la communauté juive suscite le courroux de sionistes britanniques

par Ha’Aretz, correspondance

Dépêche Ha’aretz Service, le 24 novembre 2010

http://www.haaretz.com/jewish-world...

Traduction Ilan Rozenkier pour La Paix Maintenant

[Le président de l’United Jewish Israel Appeal (UJIA), Mick Davis, déclare qu’Israël se transformera en État d’apartheid, la minorité contrôlant la majorité, si la solution à deux États n’est pas mise en place.]

Un des hauts responsables de la communauté juive britannique a déclenché cette semaine une vague de vives réactions au sein de la communauté après avoir publiquement critiqué le premier ministre Netanyahu, responsable selon lui de la dégradation des discussions de paix. Il a insisté sur le fait que les sionistes anglais commencent à se faire entendre sur ce sujet.

Mick Davis, président de l’UJIA et membre du Conseil des responsables juifs s’est exprimé devant plus de 160 personnes au Centre culturel juif de Londres. Il a mis Israël en garde contre le risque de se muer en État d’apartheid, à moins que ne soit instituée une solution à deux États avec les Palestiniens, “car la majorité serait sinon gouvernée par la minorité”.

Davis a déclaré que Netanyahu avait manqué du courage et de la stratégie nécessaires pour adopter les mesures menant à la paix au Moyen-Orient.

Des années durant, la communauté juive hors d’Israël avait évité d’exprimer toute réserve morale à l’égard des décisions du gouvernement israélien et de la politique qu’il mène. Selon Davis, les dirigeants communautaires britanniques éprouvaient le sentiment de ne pouvoir exprimer leur point de vue, de crainte qu’il ne soit exploité par les ennemis d’Israël.