Israël prévoit la construction de 3500 logements en Cisjordanie

Thème : Colonisation, yesha Jérusalem

Israël prévoit la construction de 3500 nouveaux logements en Cisjordanie pour renforcer son contrôle sur Jérusalem, ont déclaré ce lundi des sources gouvernementales, s’attirant des avertissements palestiniens parlant du danger pour les efforts de paix.

Dans le même temps, des colons prêts à évacuer leurs foyers, au nord de la Cisjordanie, ont dit au gouvernement que les indemnités qui leur étaient proposées ne leur permettaient pas de déménager.

Le schéma directeur de deux quartiers reliant la colonie de Maale Adoumim à Jérusalem Est semble faire fi de la Feuille de route, dont l’objectif final est contesté par Israël et par les Palestiniens. La Feuille de route requiert de geler toute construction dans les territoires conquis par Israël en 1967, que les Palestiniens veulent voir faire partie de leur futur Etat. Mais le président Bush a déclaré en 2004 qu’Israël, qui compte quitter cette année la bande de Gaza, pouvait espérer conserver certains blocs de colonies de Cisjordanie, sous condition d’un accord [entre les parties].

Selon le quotidien Yedioth Ahronoth, le Premier ministre Ariel Sharon a autorisé la construction de 3500 logements pour assurer le [contrôle du] "Grand Jérusalem". Des sources gouvernementales ont confirmé l’information, mais non le nombre de logements.

Les Palestiniens, dont le président Mahmoud Abbas a, avec Sharon, déclaré un cessez-le-feu, et qui veut Jérusalem Est pour capitale, a accusé Israël de méfiance envers les efforts de paix. Le ministre palestinien Saeb Erekat a condamné l’expansion annoncée : "si ce projet se réalise, cela implique la fermeture des portes à toute négociation de paix. Ce projet veut déterminer l’avenir de Jérusalem par des colonies et non par la négociation". Le ministre palestinien du Plan, Ghassan al-Khatib, a déclaré quant à lui : "en développant les colonies en Cisjordanie, Israël donne l’impression qu’il a l’intention d’échanger Gaza contre le ’Grand Israël’ Israël est responsable de toute conséquence qui résultera de ces violations incessantes de la Feuille de route. Je ne crois pas que la direction palestinienne et son peuple puissent tolérer cela".

Interrogé sur le projet, un représentant américain a dit : "nous attendons d’Israël qu’il respecte ses engagements pris dans le cadre de la Feuille de route".

/...