De source palestinienne : accord entre Israël et le Hamas sur un échange de prisonniers

Ha’aretz
mis en ligne le 31 décembre 2006

tout est encore au conditionnel. Ce n’est pas la première fois qu’on nous annonce une "solution en vue". Malgré tout, cette fois, cela a l’air sérieux

http://www.haaretz.com/hasen/spages...

Ha’aretz, 31 décembre 2006

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Des sources palestiniennes ont affirmé dimanche qu’Israël et le Hamas étaient parvenus à se mettre d’accord sur les détails d’un accord qui verrait la libération du soldat israélien Gilad Shalit, enlevé de sa base en juin dernier. Selon ces sources, le Hamas ferait parvenir à Israël une cassette vidéo montrant que Gilad Shalit est bien vivant. En retour, Israël libérerait un petit nombre de prisonniers palestiniens. Puis, lors d’une seconde étape, Shalit serait remis aux Egyptiens, puis transféré en Israël. Pendant le même temps, 450 prisonniers palestiniens seraient libérés par Israël.

Le Hamas présenterait alors à l’Egypte une liste de tous les prisonniers dont il souhaite la libération. Une autorisation sera demandée à Israël. Deux mois plus tard, Israël libérerait un autre groupe de prisonniers, dont le nombre et l’identité seront décidés à Jérusalem. Israël a promis de se montrer "généreux" sur cette question.

Un haut dirigeant du Hamas a dit à Ha’aretz que les membres du groupe dans les territoires avaient été informés que de bonnes nouvelles allaient bientôt arriver, sans plus de détails.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le porte-parole de la branche armée du Hamas avait déclaré qu’il s’était produit "une percée importante" dans les contacts autour de la libération de Shalit, et qu’un accord sur un échange de prisonniers pourrait intervenir très vite. "Si les choses continuent à progresser comme elles le font actuellement, je prévois un accord rapide, à très court terme", a affirmé Abou Abeida à la radio israélienne.

La même radio a rapporté que le ministre égyptien des affaires étrangères, Ahmed Abou al-Gheit, avait déclaré au quotidien Al-Hayat que l’accord était effectivement prêt, et qu’il n’attendait plus que l’accord de l’Autorité palestinienne.

Abou Abeida a par ailleurs démenti une information selon laquelle le Hamas aurait réduit ses exigences quant à la libération d’un total de 1.400 prisonniers en échange de Gilad Shalit et qu’il n’en exigerait plus que 500. "Nos exigences sont les mêmes qu’auparavant", dit-il, en ajoutant que cette information, qui venait d’un journal saoudien, avait déformé les propos du premier ministre Ismail Haniyeh et du ministre des affaires étrangères Mahmoud Zahar. "Nous exigeons la libération de 1.000 prisonniers, en sus de celle de 400 femmes et mineurs", ajoutant que le chiffre de 500 faisait apparemment référence au nombre de prisonniers devant être libérés dans la première phase de l’accord, a précisé le porte-parole du Hamas.

Une cassette vidéo prouverait que Shalit est vivant

Les médias israéliens ont affirmé dimanche dans la matinée qu’un journal des Emirats Arabes Unis avait écrit que le gouvernement israélien avait reçu une cassette vidéo prouvant que Shalit est sain et sauf. "Cela est en contradiction avec une information émanant des services de renseignement relayée depuis Israël vers les Etats-Unis, l’Egypte et la Turquie, selon laquelle Shalit serait mort", rapporte la radio militaire israélienne.
La cassette dure une minute, a dit cette radio, qui cite le journal Al-Harig, qui se fonde lui-même sur des sources israéliennes et palestiniennes anonymes.
La cassette aurait également été remise à la famille Shalit.