Courrier des lecteurs (4)

 

Ces courriers des abonnés à notre newletter nous sont parvenus à la suite s’une sorte de sondage début juin où nous les interrogions sur le contenu de la lettre et sur La Paix Maintenant en général. TOUS les messages sont publiés ici (au fur et à mesure).
Pour s’abonner : http://www.lapaixmaintenant.org/liste

Bonjour
Un message pour vous dire que vos diffusions d’articles traduits, en provenance de journaux en général israéliens, est une excellente idée.
Ne changez rien à cette activité essentielle pour donner un autre visage, plus subtil que celui véhiculé par les médias, de la situation israélo-palestienne.
Parfois je me demande s’il ne faudrait pas diversifier vos activités, avec par exemple des concerts (de musique klezmer peut-être ?) pour soutenir votre action. Mais peut-être n’en avez-vous pas les moyens.
Félicitations
Sabine

Un petit mot aussi d’encouragement.
Est-ce que La Paix Maintenant aurait une telle audience s’il n’y avait pas les news de Gérard ?
Donc continue de balancer Gérard (private joke)
Ethel

j’aime recevoir votre newsletter, ainsi avoir plus d’infos sur la situation, toujours un peu désespérante, et l’évolution des relations Israël / Palestine.
Simplement, car des tas de choses vous ont déjà été renvoyées, inutile d’être long, mais il m’apparaît qu’une chose complètement fondamentale et capitale est peu évoquée par vous : tant que le problème de l’OCCUPATION ISRAELIENNE dans les territoires palestiniens n’est pas évoqué, souligné comme un scandale permanent, peut-être réglé, il est vain de vouloir parler de paix ...
Cordialement,
Philippe

Cher Gérard et toute ton équipe,
Je n’ai que félicitations et compliments à énoncer. Si quelques messages sont longs, ce sont ceux, une fois par an, où vous permettez à vos lecteurs de vous féliciter ou de vous critiquer.
Le dernier message, sur le "Big bang palestinien" m’a particulièrement réjouie. Je pense, en le lisant, à mes amis en Israël, à Jérusalem surtout (tiens d’ailleurs, suggestion : J’en connais qui aimeraient bien lire ces condensés en hébreu ou en anglais... et dans des tas d’autres langues aussi), avec qui je pourrai reprendre la conversation dès que le sherouth m’aura déposée devant chez eux, comme si nous l’avions interrompue la veille. Je pense à tous ceux là-bas que je connais, certains parmi les fondateurs de Shalom Akhshav, tous des militants pour la paix, adhérents du Meretz, ayant passé des samedis et des samedis et des samedis dans des manifestations... Je repense à une conversation d’il y a quelques années, avec certains d’entre eux, au cours de laquelle j’essayais de défendre les Accords de Genève ou l’Initiative Ayalon-Nusseibeh, tels que j’en avais entendu parler à Paris, grâce à vous, et je n’avais que soupirs et hochements de tête : Ces initiatives isolées, non soutenues par le gouvernement, ne leur semblaient pas mériter le moindre commentaire (quand tous les avaient reçues dans leurs boîtes aux lettres). Et que lis-je aujourd’hui ? Que ces initiatives ont pu inspirer les "Prisonniers" ? Qui vont peut-être aider Mahmoud Abbas à regagner la confiance de son peuple et à signer la paix, les Etats-Unis restant dans les coulisses (et la Communauté européenne au poulailler, regardant le spectacle avec des jumelles) ? J’attends la suite avec impatience, dans vos messages !
Marianne R.

Voici une bien singulière histoire que la mienne !
En 1979 j’étais sergent-chef dans l’armée française, à une époque où l’antisémitisme était très virulent parmi les cadres militaires. Catholique originaire de Bretagne ayant subi les coups d’un pére réactionnaire adorateur du 3ème Reich, je m’étais engagé à 17 ans pour fuir ce milieu malsain.
Hélas pour les mêmes raisons j’ai quitté l’infanterie pour rejoindre le peuple israélien que j’avais tant défendu et admiré les années précédentes.
J’ai rejoint par hasard le kibboutz Sha’ar Hagolan dans la vallée du Jourdain qui appartient à l’aile gauche (hashomer hatzaîr) du parti travailliste. Là j’ai sympathisé et adhéré à la cause des pacifistes, alors que je penchais plutôt pour la droite nationaliste avant mon arrivée !
Je suis resté 10 ans en Israël, volontaire dans différents kibboutzim ! Je pense avoir battu un record ! (seul un Allemand m’a dépassé ! Hommage aux nombreux "mitnadvim" pour la plupart chrétiens d’Europe du nord)
Au kibboutz Ramat Yohanan j’avais de nombreux amis actifs à "la paix maintenant" que j’ai accompagnés plusieurs fois à des manifs à Tel-Aviv.
En 1989, "repéré" par le ministère de l’intérieur aux mains des religieux, je n’ai pas eu mon visa reconduit (je n’ai pas voulu céder au chantage de la conversion...)
Retour en France réussi grâce à l’aide d’un ami sincére d’Israël : Charles Hernu, ancien ministre de la Défense qui m’a pris à son service à Villeurbanne.
En 1995, ma connaissance de l’hébreu et d’Israël m’ont permis d’intégrer le corps des Officiers-de-linguistique-et-de-renseignement où j’ai aussi décelé beaucoup d’antisémitisme parmi les officiers d’état-major (mais aussi quelques amis sincères de Tsahal.
De mes contacts avec votre mouvement, je garde le souvenir d’une épopée idéaliste mais parfois irréaliste : en mission dans des pays arabes je n’ai hélas jamais rencontré d’équivalence chez eux, mais beaucoup de haine, même en Egypte et en Jordanie, pays "amis".
Je continue à vous soutenir car vous êtes la bonne image d’Israël, l’empêcheur de tourner en rond. Mais n’oubliez jamais que des millions de gens souhaitent la destruction totale d’Israël et même du peuple juif !
Bien amicalement,
Philippe

Bonjour,
Pour ma part je suis très satisfait de la manière dont vous rendez compte de ce qui se passe au Moyen-Orient.
Un grand merci donc pour vos informations, vos analyses, et informations et sur les prises de position.
Cela permet pour nous de débattre en allant un peu plus loin qu’un simple "café du commerce" et surtout cela permet d’espérer que malgré tout une solution est possible.
Bon courage donc pour la suite.
Amitiés,
Pierre

Je n’ai que des compliments à vous adresser pour votre action. Je vous en envoie une grande brassée, bien fleuris.
Luc

Et bien pour une fois, je ne vais pas me contenter de lire les messages des autres... Je me lance !
Alors merci(S).

- Merci pour tout le travail que cela représente. Souvent devant mon ordinateur à des heures improbables, je reçois les messages de Gérard et je me sens moins seule...
- Merci aussi pour cet autre regard, pour cette fenêtre étroite qui nous montre qu’il existe une autre voix (voie aussi). Là aussi : je me sens moins seule !
- Merci de nous faire comprendre que l’on ne peut pas régler ses propres "problèmes" en ignorant L’Autre ou en le stigmatisant. On ne peut avancer qu’avec, contre ne mène nulle part.
- Merci pour cet humanisme qui fait tant défaut aujourd’hui. Je n’ai qu’un regret, mais vous n’êtes pas en cause, pourquoi cette voix-là est-elle encore si faible ?
Amitiés,
Myriam

A mon tour de vous apporter mes remerciements pour l’énorme travail que vous faites sur un sujet on ne peut plus sensible, pour apporter un air frais d’objectivité, en montrant les différents aspects d’une situation terriblement intriquée. En donnant ainsi des points de vue divers - j’apprécie particulièrement les informations sur les palestiniens, des deux côtés de la ligne verte - vous aidez à combattre le simplisme qui prévaut à peu près partout ailleurs, et principalement dans les informations télévisées. Ouf !
Indispensable.
Continuez.
Jacqueline

Mille mercis à nouveau pour votre travail quotidien qui m’offre un éclairage irremplaçable sur la situation, les positions, les raisons de désespérer et d’espérer en Israël et en Palestine.
Il est vrai que vos sources dans la presse israélienne pourraient être plus variées, mais cela suppose sans doute un investissement encore plus lourd de votre part. Quoi qu’il en soit depuis que je suis abonné je dispose d’une source d’information de qualité incomparable : la presse quotidienne française ne donne au mieux qu’un pâle écho de ce que vous nous permettez de savoir et comprendre.
Bravo pour votre travail courageux et persévérant. Continuez.
Jean-Louis D.

Bonjour,
Je suis adhérent et tres content de recevoir vos articles, merci beaucoup.
Isaac

Chers amis,
trés grand merci à vous pour les éléments de réflexion que vos mails nous communiquent.
Ils me sont particulièrement utiles dans ma responsabilité au sein du Mouvement de la Paix.
Ils me permettent d’alimenter l’information et la réflexion de nos Comités locaux auxquels je répercute vos textes courage , patience et... Espoir !!
Cordialement
Roland Claverie, du Bureau national du MVT de la Paix

J’ai mal pour tous les Palestiniens qui souffrent dans leurs quotidiens, j’ai mal pour toutes les mamans, femmes, soeurs, filles israéliennes, qui souffrent dans leurs chairs ; jusqu’à quand ? Sharon a rejoint Arafat dans le monde du silence, quand finira l’hérédité de la haine ? Faisons la paix, on s’en fout, celle des braves ou celle des imbéciles, l’essentiel c’est la sagesse de laisser les jeunes générations vivre leur vie sans terreur ; jusqu’à quand les extrémismes feront-ils la loi ? Je soutiens les efforts de la paix maintenant, mais combien on peut être triste face au constat de la barbarie des deux camps celle de l’occupant à qui répond le désespoir de l’occupé ?

Bonjour !
C’est vrai que vous faites un travail utile et apprecie et votre courrier le montre abondamment.
Cependant, vivant en Israel je souhaiterai comme l’un de vos adherents que vous traduisiez des articles venant aussi d’ailleurs que Haaretz. Les idees du peuple israelien sont multiples mais sa presse l’est aussi. Sur le probleme palestinien, elle est tres loin d’etre reactionnaire et c’est important que les lecteurs francais le sachent .Je voudrais preciser pour vos lecteurs, que nous sommes plus de 5 millions de juifs sur la terre d’Israel et qu’environ 280000 vivent dans les zones disputees, soit 5,6%. Un sondage recent a chiffre a 48% ceux d’entre eux qui sont prets a quitter les territoires si on les indemnise. Il est donc important de savoir que les problemes sont poses par 2,8% des Juifs israeliens.
SI le Gouvernement donnait son accord pour des indemnisations veritables ce chiffre diminuera car certains ne se decouvrent pas spontanement. Les resultats des dernieres elections palestiniennes devraient nous amener a reflechir.
Un article recent d’Haaretz evoquait le passe "d’historien" du President Abbas sans rappeller que sa these de doctorat soutient que "le mouvement sioniste a collabore avec les nazis afin d’augmenter le nombre des victimes juives de la Shoah et d’inciter le Monde a opter pour la creation d’un ETAT juif sur la terre d’Israel." in Le dossier d’Arafat page 217 de Karin Calvo-Goler et Michel Calvo (Albin Michel).
Aujourd’hui ABBAS semble le meilleur cheval pour la paix, soit !
Ce n’est pas une raison pour tout oublier.
Jean-Claude Z.

Un petit mot pour trois choses :
Merci d’exister, votre présence fait sens et participe au combat que nous sommes nombreux à mener pour éviter dans nos "communautés" d’origine, celle des Français de culture maghrébine, la construction d’un autre homogène et donc inhumain. Bravo pour votre méthodologie et votre objectivité, je rêve d’un équivalent dans le monde arabe et il faut rêver.
Enfin, et dans l’attente de cet équivalent, peut-être plus d’articles encourageants en provenance de la presse arabe.
Et parce que je sais que c’est difficile, RESPECT !!!
Ziad GOUDJIL
http://www.histoiresdememoire.org/

Je suis très heureuse de recevoir vos informations ; félicitations,
Judith de Lyon

Chers amis,
Comme j’ai la parole j’en profite pour vous dire que vous faites du tres bon travail. Parfois j’aimerais "réagir" et de temps à autre il devrait y avoir des "forums". Qu’en pensez-vous ?
Aline A.

Bonjour, je ne suis pas membre, mais je lis votre lettre très régulièrement. La richesse de vos informations est une contribution indispensable à la compréhension de la situation pour ceux qui veulent une solution juste et donc la paix. Merci.
Chris, Marseille

je vous encourage à continuer votre travail d’information sur la situation et les rapports entre Israël et la Palestine. En tant que française, je suis intéressée par vos documents qui nous font part de la situation réelle là-bas souvent différente de ce qu’on entend par les médias. Je vous en remercie.
Avez vous des références en province et plus particulièrement en Bretagne où on peut participer ou du moins vous aider.
Danielle (56)

Chers Amis de la Paix
J’aurais aimé écrire cette lettre dans laquelle je voulais tout dire, que j’aime tous vos articles (aussi longs qu’ils soient, les amputer en les résumant revient à baillonner les émotions des auteurs et les miennes), que je partage vos rêves (même s’ils semblent parfois si loin) que j’ai aussi parfois un sentiment de colère envers vous lorsque je vois Huda hurler sur cette plage (Où étiez-vous ?).
Mais lorsque je lis ce magnifique "poème" de révolte et de vérité je n’ose plus réfléchir à tout ce que je voulais dire.
Je dirai juste (même si Mr Yossi Sarid le dit mieux que moi) que même si les Francais nous ont colonisés pendant 132 ans il a bien fallu qu’ils repartent chez eux après une guerre sanglante. Peut-être que la sagesse l’emportera et que les frontières de 67 ne seront pas si difficiles à retrouver.
Je dirais aussi à Mr Sarid que je lirai sa lettre à ma mère qui a pleuré en voyant Huda et elle m’a dit : "Il ne faut jamais croire un Juif. Tu disais que le Marocain (Amir Peretz) était pour le retrait."
Toute mon estime et mon amitié
Abida (Alger)

Je profite de votre sondage pour vous remercier et vous féliciter de votre travail. Pour des gens qui comme moi sont heureux d’avoir une info différente, sans savoir où la chercher et sans avoir le courage de la traduire, c’est une aide précieuse pour ne pas s’endormir dans le ronron des infos "locales" et ne pas se laisser imprégner d’idées toutes faites. Le choix d’articles que vous faites est judicieux, peut-être un peu abondant mais mieux vaut trop que rien ! Bravo pour les résumés introductifs, qui permettent de décider très vite si on veut lire un article tout de suite ou le classer pour plus tard.
Les réponses que vous recevez de lecteurs qui se sentent isolés en province sont intéressantes : pourquoi ne pas leur suggérer de créer leur propre antenne de l’association avec l’aide du "noyau" ?