Umm al-Fahm, suites virtuelles

Thème : Médias, Internet

par Gérard Eizenberg

3 décembre 2008

Il se passe de drôles de choses sur Internet.

Fait acquis de longue date : de nombreux sites reprennent nos articles. C’est bien, ils sont faits pour ça. Souvent, ces sites ne se donnent pas la peine de donner leur source. C’est moins bien.

Par exemple (entre des centaines d’autres, mais c’est le plus récent) : notre publication d’un article sur un prochain défilé de l’extrême droite juive à Umm al-Fahm a donné lieu à deux reprises intéressantes.

Rappel : notre article était intitulé "Le 15 décembre, l’extrême droite va défiler dans Umm al-Fahm".

La Ligue de Défense juive (LDJ) a repris intégralement l’article, sans aucune modification (sauf la note du traducteur, bien sûr), mais sous le titre : "Le 15 décembre, les PATRIOTES JUIFS vont défiler dans Umm al-Fahm". De la part des fascistes de la LDJ, cette modification d’intitulé n’est pas surprenante. Ce qui l’est davantage, c’est qu’ils aient choisi notre article pour source. Ils sont pourtant bien placés pour disposer d’informations de première main de leurs amis du Front national juif. On ne demandera pas à la LDJ de citer ses sources, remarquez, ça finirait par la décrédibiliser.

Dans la même veine ou presque : un site de la mouvance alter reprend le même article sous le titre : "Le 15 décembre, les fascistes juifs iront provoquer les Arabes d’Israël". Rien de choquant dans cette modification de titre, les mots "fascistes" et "provocation" étant dans le texte. Mais ce site ne se contente pas de poster l’article, le webmestre fait aussi la leçon à La Paix Maintenant. Je copie/colle, presque intégralement, coquilles, majuscules et minuscules inopportunes dans le texte :
L’opinion (qui n’a pas de mémoire) et Shalom A’shav (qui devrait en avoir une) font mine de s’offusquer devant cette “émergece d’un fascisme juif". (...) Le “Front National Juif” n’est pas une anomalie, il est la norme. Et son projet politique (Purification ethnique du Grand Israël, Déportation de tous les arabes) est aujourd’hui largement partagé par une grande partie de la société israélienne.

Trois remarques :
- Chez "ces gens-là" (allusion volontaire à Brel), nous faisons toujours "mine de". Figure de style récurrente dans une mouvance où La Paix Maintenant, qui dérange, est forcément hypocrite, de mauvaise foi, tartuffe, voire crypto-fasciste (il faut dire qu’en termes de crypto, certains en connaissent un rayon) ou carrément fasciste, sans précaution oratoire.
- Ce spécialiste de la société israélienne assène que le "Front national juif est la norme". Peut-être faudrait-il qu’il aille y faire un tour ? C’est beaucoup demander, je sais, surtout à un spécialiste.
- Pas d’allusion, dans notre article, à une quelconque "émergence" dont, par ailleurs, nous ferions mine de nous offusquer.

Le phénomène est moins anecdotique qu’il n’y paraît. Ces sites sont des faiseurs d’opinion (je ne parle pas de la LDJ, les vrais fascistes savent se reconnaître entre eux, mais de ceux de la mouvance alter), et leurs articles circulent de l’un à l’autre. Et il y a des gens pour croire tout ce qu’ils racontent. Ce qui est normal, ça entre dans leur logiciel.

Dans la série "drôles de choses sur Internet", rappelons tout de même, une fois de plus, qu’il existe un groupe La Paix Maintenant sur Facebook