Shimon Pérès : « Gaza doit être rendue à Abbas »

par Shimon Pérès

Traduction i24news

Photo Assi Cohen sur YNet : Shimon Pérès au chevet d’un soldat blessé, mercredi 30 juillet à l’hôpital Soroka.

Dépêche i24News, le 30 juillet 2014

http://www.i24news.tv/fr/actu/israe...

« Le président de l’Autorité palestinienne est la seule autorité légitime », a notamment déclaré l’ex-chef d’État israélien à sa sortie de l’hôpital Soroka, à Beersheva, devant les micros et les caméras.

Une longue déclaration immédiatement rediffusée sur les chaînes israéliennes, et dont i24 à donné sur son site la traduction.

« Gaza appartient à Mahmoud Abbas et doit lui être rendue », a affirmé l’ancien président israélien Shimon Pérès mercredi [30 juillet 2014] après sa visite aux soldats blessés à l’hôpital de Beersheva.

« En diplomatie, il y a une règle : la légitimité. Gaza appartient à Mahmoud Abbas, il est la seule autorité légitime et les accords ont été signés avec lui seul. Gaza lui a été dérobée. La meilleure chose à faire est de la lui rendre. Il a déjà prouvé par le passé qu’il sait diriger et il peut sauver Gaza avec l’aide de l’Égypte et du monde arabe », a-t-il ajouté.

« Cette guerre est caractérisée par une chose, a poursuivi Pérès, le monde arabe n’est plus contre Israël. Le Hamas est désormais plus isolé qu’Israël sur le plan international. Le monde arabe comprend que le danger provient des extrémistes. Ils anéantissent les nations les unes après les autres. Pas plus tard qu’hier, la Libye est tombée. Je pense que la guerre s’est épuisée et qu’il est temps d’arrêter. Il n’y a pas de véritable armée à Gaza, pas de véritable gouvernement, tout le monde parle d’une voix différente. Cela prendra du temps mais cela finira », a dit l’ancien président.

« J’espère qu’à la fin de la journée, l’autre camp parviendra à la conclusion que la grande victoire sera de mettre fin à tout cela diplomatiquement et pacifiquement. Personne ne tire profit de la mort d’un enfant, mais au contraire tout le monde peut tirer profit d’une situation où les enfants sont capables de dormir sereinement la nuit. Par conséquent, la solution est de rendre le pouvoir à ceux qui l’ont reçu légalement. Le monde entier a besoin de réhabiliter Gaza. »

Shimon Pérès a également salué la bravoure des soldats israéliens qui avaient combattu dans la bande de Gaza.

« Je pense que c’est l’une des visites les plus émouvantes que j’ai faite dans ma vie. C’est une véritable histoire de bravoure, non pas en théorie mais par l’action de chaque soldat. C’est une guerre de l’armée contre le terrorisme, mais aussi une guerre de tous les soldats contre une personne qui ne respecte pas la vie humaine, qui est prête à assassiner. Une guerre de gens braves contre des gens qui n’ont aucune restriction et qui n’ont aucune pitié même pas pour eux-mêmes, a-t-il dit. Les soldats sont allés directement en enfer parce qu’à chaque pas, chaque coin de rue était une embuscade et ils y sont allés sans se plaindre. Pas un soldat n’a manqué à son devoir et des histoires étonnantes d’héroïsme mériteraient d’être racontées. Je pense que ce qui s’est passé est très intéressant. Vous n’avez pas besoin de propagande. Je n’ai jamais vu la nation si aimante et unie, si fière de ses soldats et aussi consciente des dangers qu’ils ont pris », a conclu M. Pérès.