Shalom Akhshav : la construction dans les territoires a continué en 2004

Thème : Colonisation, yesha Shalom Akhshav : action et influence

Ha’aretz
mis en ligne le 2 février 2005
par Amos Harel, Nadav Shragai

Shalom Akhshav publiait ce mercredi son rapport annuel sur l’état de la colonisation dans les territoires. Pour le mouvement, la construction dans les colonies et dans les avant-postes s’est poursuivie en 2004, malgré l’engagement du gouvernement de démanteler les avant-postes illégaux.

http://www.haaretzdaily.com/hasen/s...

Haaretz, 2 février 2005

Shalom Akhshav : la construction dans les territoires a continué en 2004

par Nadav Shragai et Amos Harel

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Shalom Akhshav publiait ce mercredi son rapport annuel sur l’état de la colonisation dans les territoires [1]. Pour le mouvement, la construction dans les colonies et dans les avant-postes s’est poursuivie en 2004, malgré l’engagement du gouvernement de démanteler les avant-postes illégaux.

D’après les chiffres fournis par Shalom Akhshav, il existe actuellement 99 avant-postes en Cisjordanie. Trois nouveaux avant-postes ont été créés en 2004, deux ont été évacués, un évacué puis reconstruit, 12 se sont étendus de façon importante, et 15 sont en construction.

En ce qui concerne la construction dans les colonies à proprement parler, Shalom Akhshav indique que dans 21 colonies, la construction s’effectue en dehors des limites préalablement définies des colonies. Cette construction semble en contradiction avec l’engagement du gouvernement à en restreindre la construction aux zones déjà habitées, et ainsi à en limiter l’expansion.

D’après Shalom Akhshav, 3.500 logements sont actuellement en construction dans les territoires. En 2004, il y a eu des appels d’offres pour 992 logements, essentiellement pour de grandes colonies : Ma’aleh Adoumim, Beitar Ilit, Modi’in Ilit, Alfei Menashe, Adam, et la région sud de Jérusalem.

Le secrétaire général de Shalom Akhshav, Yariv Oppenheimer, et Dror Etkes, coordinateur du projet de surveillance de la colonisation, ont réclamé au nom du mouvement qu’une commission officielle enquête et poursuive tous ceux qui prêté assistance à la construction des avant-postes et outre-passé ainsi la loi, y compris les ministres du logement et les premiers ministres.

L’armée confirme que la construction se poursuit à un rythme soutenu

Les colons continuent à construire dans les avant-postes illégaux de Cisjordanie, même dans ceux qui ont été désignés comme allant être évacués, d’après l’Administration civile de Tsahal : ils ont construit de nouveaux bâtiments dans quatre avant-postes qui attendent d’être évacués. Sur l’avant-poste de Givat Haroeh, près de la colonie d’Eli, entre Ramallah et Naplouse, trois nouvelles caravanes ont été rajoutées et le terrain a été aplani pour accueillir deux caravanes supplémentaires. Une clôture et un baraquement ont été construits sur l’avant-poste de Givat Assaf, près de Beit El, au nord de Ramallah, et des préparatifs sont faits pour y construire une étable. Ces deux derniers mois, cinq caravanes ont été évacuées de cet avant-poste, en coordination avec les colons. Lors d’une récente visite sur le site, certains officiers ont eu la surprise d’y trouver des techniciens de Bezek (compagnie de téléphonie, ndt), qui étaient en train d’installer une infrastructure téléphonique permanente, sans savoir que l’avant-poste devait être évacué. Les travaux de Bezek ont été stoppés.

[D’autres structures ont été observées à Shalhevet, près de Yitzhar, et à Givat Hadegel, près de Karnei Shomron]

Dans ces quatre cas, Tsahal a défini des lignes de démarcation pour les avant-postes, afin de faciliter leur évacuation. Les résidents ont perdu la procédure d’appel qu’ils avaient engagée contre leur évacuation, et Tsahal a été autorisé à les démanteler. Cependant, rien n’a été fait pour le moment.

Un officier important explique que l’évacuation attendait la décision du Premier ministre Ariel Sharon. D’après lui, les politiques ont donné l’ordre à l’armée de cesser toute activité concernant [l’évacuation des] avant-postes, et d’attendre de nouveaux ordres.

Tsahal n’a pas non plus évacué les maisons que les colons avaient saisies au marché de gros de Hebron, alors que la procédure juridique est terminée depuis plus d’un an.

Tsahal avait préparé des troupes en vue de l’évacuation d’avant-postes en novembre dernier, mais l’opération a été gelée. Les Etats-Unis pourraient très bientôt soulever le problème des avant-postes illégaux. Les Américains auront probablement du mal à accepter l’argument de Sharon selon lequel rien ne peut être fait sur les avant-postes de Cisjordanie avant que le désengagement ne soit terminé.