Rebuts de presse

par Gérard Eizenberg

11 novembre 2008

Dans un article daté du 6 novembre dernier, EuroPalestine suffoque d’indignation (c’est son registre, ça, la suffocation d’indignation) et titre "Un Israélien à la Maison-Blanche ?"

Sachant que :
1/ Rahm Emanuel (puisque c’est de lui qu’il s’agit) se trouve être, outre un très proche conseiller d’Obama, citoyen américain ;
2/ qu’EuroPalestine est censée défendre les droits des immigrés ;

Y a-t-il un principe selon lequel un citoyen d’un pays quelconque mais de père (ou de mère) israélien n’a pas le droit de représenter son pays d’accueil sous peine d’être soupçonné de "double allégeance", pour le moins  ? Et ce principe est-il réservé aux seuls immigrés d’ascendance israélienne ?


Dans son discours prononcé à l’occasion de l’hommage rendu à Itzhak Rabin, Ehoud Olmert a dit des choses fortes et claires. Presque un discours Shalom Akhshav. Il est curieux de constater qu’il a attendu d’être démissionnaire pour le prononcer, ce discours, sans même parler des actes, bien entendu.


Plein de gens cherchent toujours à savoir si Joseph Biden (co-listier d’Obama) est juif ou pas. La réponse est
L’info, c’est que les gens se posent toujours ce genre de question : alors, juif ou pas ?


L’élection d’Obama a suscité quelques idées légèrement nouvelles. B. Mikhael, dans Yediot Aharonot, parle d’"espoir", ce qui ne lui ressemble pas. Un gros mot, par les temps qui courent. De son côté, Bradley Burston, dans Ha’aretz, imagine l’élection d’un Arabe au poste de Premier ministre d’Israël. En plus, il aurait le sourire. Mais il rappelle quand même que les Etats-Unis ont attendu 232 ans avant d’élire un Noir.


Des soldats israéliens se sont filmés en train d’humilier un Palestinien ligoté et les yeux bandés. Ils lui ont fait dire : "Les Golani (régiment d’infanterie) vont beaucoup te frapper le cul". Le clip vidéo a fait le tour des rédactions et Tsahal enquête...


On finit par une note d’espoir : chacun de leur côté, Mahmoud Abbas et Condoleezza Rice ont cru devoir préciser qu’un accord de paix israélo-palestinien était "peu probable" cette année. Pourtant, on aurait cru.


Allez, une vraie petite bonne nouvelle quand même pour finir : "Gaza/Sderot, la vie malgré tout", le (très beau) programme web d’Arte, a vu sa fréquentation monter en flèche la semaine dernière. Maintenant, en plus, les internautes commentent.
http://gaza-sderot.arte.tv


Ah oui, j’allais oublier : il y a eu beaucoup de monde à la manif d’avant-hier à Tel Aviv, en souvenir de Rabin et contre les violences de la droite.

yallah bye (expression hébraïque bien connue)