Le secrétaire général de Shalom Akhshav appelé à protéger des avant-postes !

Thème : Retrait de Gaza Shalom Akhshav : action et influence Révoltes et questionnements dans la société civile israélienne

Maariv
mis en ligne le 15 juin 2005

Paradoxes ? En voici un de taille. L’attitude de Yariv illustre toute la complexité autour du débat sur le refus ou non de servir dans les territoires : si je refuse de servir dans les territoires pour raisons de conscience, je légitimise du même fait ceux qui refusent d’évacuer les colons pour raisons de conscience ; si je refuse d’obéir aux ordres d’un gouvernement élu démocratiquement, qu’en sera-t-il lorsque sera élu un gouvernement de gauche, qui appliquera la politique que je souhaite ? Car, aujourd’hui, il existe un refus de gauche et un refus de droite. Rappelons que Shalom Akhshav, tout en ayant exprimé de nombreuses fois sa sympathie pour les "refuzniks" qui refusent de servir dans les territoires (et participe avec plusieurs organisations de refuzniks à la Journée du 17 juin pour la démocratie et contre l’occupation) *, a décidé de ne pas appeler au refus

Maariv, 15 juin 2005

Le secrétaire général de Shalom Akhshav appelé à protéger des avant-postes ! par Uri Yablonka

Les habitants des colonies et des avant-postes des collines Nord de Hebron vont bientôt bénéficier des services de protection d’un homme qui, habituellement, fait tout ce qui est en son pouvoir pour les en déloger. Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) a reçu un avis de mobilisation, en tant que réserviste, l’enjoignant d’effectuer une mission de sécurité au-delà de la ligne Verte en remplacement d’appelés qui vont prendre part au désengagement.

Yariv Oppenheimer débutera sa période de réserve le 17 juillet, et pendant trois semaines, son bataillon remplacera une unité de l’armée régulière qui a été désignée pour prendre part à l’évacuation de colonies. Le secrétaire général de Shalom Akhshav, avec son bataillon, seront postés dans le secteur le plus au sud de la région d’Etzion, et devront effectuer des patrouilles de sécurité sur la route Telem-Adora, et protéger les avant-postes au sud du bloc d’Etzion.

"Je suis content de participer au désengagement", a dit Oppenheimer. "De même que j’irai protéger ces colonies et ces avant-postes auxquels je suis opposé, j’attends des gens de droite qu’ils obéissent aux ordres et qu’ils participent au désengagement".

* cf : http://www.lapaixmaintenant.org/art...