Le bloc israélo-iranien

Thème : Fanatismes, fondamentalismes Démocratie israélienne

Yedioth A’haronoth
mis en ligne le 9 janvier 2012
par Asaf Gefen

The Isra-Iranian bloc : http://www.ynetnews.com/articles/0,...

Yedioth A’haronoth, le 6 janvier 2012

Traduction : Tal Aronzon pour La Paix Maintenant

« De nouveaux développements donnent à penser qu’Israël entend neutraliser l’Iran en se faisant de plus en plus semblable à lui », écrit Asaf Gefen dans cette satire – où il tente, comme de nombreux acteurs de la société israélienne, de provoquer un choc salutaire face à la double dérive antidémocratique et ultra-religieuse à laquelle le pays est confronté.

Les réponses officielles d’Israël au problème iranien pourraient donner l’impression gênante que notre gouvernement n’a aucune solution, à l’exception de la frappe suicidaire dont nous continuons à entendre parler. Il apparaît cependant qu’en coulisses et sous la surface nous formons un plan révolutionnaire pour contenir la menace.

La récente escalade des price tags [les agressions dites de représailles], l’assaut mené contre la Cour suprême, le harcèlement des associations de rabbins modérés, la proposition de loi visant à imposer des limites au financement des mouvements de défense des droits de l’être humain, la loi aggravant les pénalités à l’encontre des media en cas de poursuites pour diffamation, l’élimination à Jérusalem des visages féminins sur les panneaux publicitaires et le refus de laisser chanter des femmes dans le cadre de l’armée ne sont pas de simples accidents domestiques dans la cérémonie d’adieux à la démocratie israélienne.

En réalité, tout ce qui précède est l’expression d’un plan quinquennal visant à neutraliser la menace iranienne en métamorphosant Israël en Iran. Si vous ne pouvez les battre, ralliez-vous à eux, tout en ôtant aux fondamentalistes toute raison de s’en prendre à nous.

Comme le montrent les exemples ci-dessus, le programme d’iranisation va bon train, et le pire est encore à venir. Quelques années de plus sur cette pente savonneuse et, non seulement nous n’aurons plus le moindre prétexte à querelle avec les Iraniens, mais il nous sera même loisible d’envisager une union.

Jamais encore on n’avait expérimenté la fusion de deux puissances nucléaires barbues et forcenées. Observons comment celle-ci va contenir la menace israélo-iranienne.