La feuille de route d’Effie Eitam

Thème : Colonisation, yesha Feuille de route

Yedioth A’haronoth
mis en ligne le 28 mai 2003
par Ofer Petersburg

Effie Eitam, ministre (religieux d’extrême droite) de la Contruction et du Logement, prévoit 12.000 nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie

(article transmis par http://www.mideastweb.org)

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Alors que cette même semaine, le gouvernement d’Israël a approuvé la feuille de route qui implique un gel de la colonisation, et le Premier ministre Ariel Sharon a qualifié le contrôle des territoires par Israël d’"occupation qui ne peut s’éterniser", le gouvernement semble émettre des messages contradictoires concernant l’avenir dans les territoires.

Le ministère de la Construction et du Logement, dirigé par Effie Eitam (Parti National Religieux), a présenté récemment un plan détaillé prévoyant la construction de 11.806 logements au-delà de la Ligne Verte. Ce nouveau plan doit recevoir toutes les autorisations nécessaires auprès des autorités concernées vers la fin de l’année. De plus, commencera ces prochains mois la construction de 2.000 logements dont l’autorisation a déjà été obtenue. Ces informations sont issues d’un document soumis récemment au bureau du Premier ministre par Effie Eitam.

Il s’agit d’un nombre de logements relativement important, qui correspond à environ un tiers du nombre total de logements construits chaque année à l’intérieur de la Ligne Verte. Ces logements concernent en majorité Maale Adoumim et Givat Zeev, proches de Jérusalem et de la Ligne Verte. D’autres constructions sont prévues aussi à Ariel, Betar Illit et Geva-Binyamin.

Il faut noter que, selon les chiffres fournis par le ministère de l’Intérieur, le nombre des colons en 2002 a augmenté de 5,8% et atteint 226.028. Depuis le début de l’année, ce nombre a encore augmenté de 5.000 personnes.

Le ministère de la Construction et du Logement a réagi de la façon suivante : "la construction s’effectue selon un plan pluri-annuel, qui doit répondre aux besoins créés par la croissance naturelle. En pratique, il y a un écart important entre le nombre de logements planifiés et celui de logements effectivement mis sur le marché. Si nous recevons d’autres instructions de la part du gouvernement au sujet de la mise en oeuvre de la feuille de route, nous agirons en conséquence."