En souvenir d’Emil Grunzweig... 28 ans déjà !

par Ilan Rozenkier

Le 10 février 1983, Emil Grunzweig était assassiné à Jérusalem au cours d’une manifestation, laquelle se rendait devant les bureaux du Premier ministre Menahem Begin.

Shalom Akhshav avait organisé cette manifestation pour obtenir l’adoption des recommandations de la commission d’enquête Kahan, qui venait de remettre son rapport sur le déroulement des massacres de Sabra et Shatila. La commission avait émis de vives critiques à l’encontre du Premier ministre, du ministre des Affaires étrangères et du chef d’état-major, sans toutefois les considérer comme pleinement responsables. La commission avait cependant recommandé la démission du ministre de la Défense et celle de deux officiers.

Begin n’ayant pas déclaré aussitôt qu’il entérinait cette recommandation, SA avait décidé d’organiser une manifestation. Des contre-manifestants d’extrême droite attaquèrent le cortège et une grenade fut lancée par Yona Avrushmi. Emil n’en réchappa pas

L’auteur de cet attentat fut condamné à la prison à vie. Sa peine fut commuée à 27 ans d’emprisonnement. Il a été libéré le 26 janvier 2011.