Barak donne son feu vert à 37 logements supplémentaires en Cisjordanie


Yediot Aharonot, 23 septembre 2009

[->http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3780924,00.html]

Traduction : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant


Au cours des pourparlers à New York avec Benjamin Netanyahou et Mahmoud Abbas, Barack Obama a appelé à « restreindre » la colonisation, et non à la stopper, comme l’exigeait Washington précédemment.

Quelques semaines auparavant, Barak avait approuvé la construction de 455 logements en Cisjordanie, bien que les leaders des colons aient affirmé que ces constructions avaient déjà été approuvées par l’ancien gouvernement Olmert.

Ces projets de constructions ont été approuvés malgré la politique tacite de Netanyahou qui consistait à restreindre les nouveaux permis de construire en Cisjordanie.

Le président du conseil municipal de Karnei Shomron, Herzl Ben-Ari, a déclaré que cette décision faisait partie du ‘grand projet de restructuration », ajoutant que la construction de ce nouveau quartier avait commencé dès 1999 et que “tout ce qu’il fallait, c’était de reconduire l’autorisation ».

/…

Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav (La Paix Maintenant), a lui aussi critiqué la décision de Barak, en disant que le ministre de la défense était devenu « sous-traitant de Yesha » (Yesha : acronyme ce conseil représentatif des colons, ndt).

D’après Oppenheimer, « le fait de construire des logements à Karnei Shomron (située entre Qalqilya et Naplouse) constitue une erreur historique qui met à mal la vision de deux Etats ». Il a ajouté : « A lui tout seul, le gouvernement israélien annihile toute chance de paix et nuit à nos relations avec les Etats-Unis. »