17 ans après l’assassinat d’Ytzh’ak Rabin : “Nous voulons tous vivre en démocratie !”

 

Quelque 30 000 personnes ont participé à la manifestation organisée samedi 27 octobre à Tel-Aviv, sur la place Yitzhak Rabin – celle-là même où le Premier ministre signataire des accords d’Oslo fut tué, le 4 novembre 1995, de trois balles dans le dos par un extrémiste de droite, à l’issue d’un rassemblement pour la paix.

“Interdiction de porter atteinte à la démocratie” est l’un des slogans que l’on a pu voir brandis entre des portraits de Rabin, selon les images retransmises par la première chaîne de télévision publique israélienne.

Comme nous l’annoncions ici même en fin de semaine dernière *, compte tenu de la proximité des élections générales anticipées prévues en janvier, les organisateurs n’ont pas invité de personnalités politiques à ce rassemblement annuel, préférant mettre en avant les mouvements de jeunesse.

Le mouvement nationaliste religieux Bnei Akiva, opposé à la politique alors défendue par Yitzha’k Rabin et Shimon Pérès, s’y est pour la première fois associé, déclarant par la voix de son secrétaire général, Danny Hirschberg : « Il y a 17 ans, un Premier ministre a été assassiné, notre Premier ministre à tous (....) Nous sommes ici ce soir pour dire aux jeunes que nous voulons tous vivre en démocratie. »

Selon l’ancienne ministre de l’Éducation Yuli Tamir, membre du Parti travailliste d’Y. Rabin et invitée au rassemblement : « Il est nécessaire de dire que nous pouvons partager le même lieu bien que nous ne soyons pas de même opinion. »

* http://www.lapaixmaintenant.org/Zkh...

Plus de photos sur : http://www.facebook.com/media/set/?...

 

Portfolio